Come back Photoshop.

(J’avais déjà posté une version de la création hier, mais il manquait un contour et la typo qui allait avec, donc j’ai carrément refait un post histoire de détailler 2 ou 3 détails.)

Voilà voilà. Un truc fait vite fait sous Photoshop cet aprèm, après des années (plus de 2 ans plus exactement) sans avoir touché le bouzin. La fierté. Je suis parti de ces 3 images :

Cela m’a pris environ 2h je pense, ouaip. Ça fait beaucoup pour un si petit format, mais franchement, je ne me sentais pas de rusher une production sur un logiciel dont je n’ai jamais su utiliser plus de 5% de ses capacités (mais bon, à long terme, à force de curiosité, je pense bien que j’en tirerais d’autres choses). Il m’a bien fallu 2 ans de ” graphisme ” entre mes 15 et 17ans pour pondre des trucs équilibrés tel que des LP, et à l’époque je nageais entre Photofiltre et Photoshop CS2, je pense que je réussirais dans mon temps libre à faire des trucs plus grands et plus violents sur Photoshop CC 2014 (coucou la 3D). Néanmoins, je constaste que le passage par la photo (règle des tiers, tout ça), ainsi que l’expérience que j’ai acquis sous Adobe Lightroom m’a filé un sacré coup de main, j’aurais pas cru.

Cut the Rope session.

J’ai atteins le mode Pro de Cut The Rope. C’est à dire la saison 3. Vous savez, ce jeu où il faut couper la corde d’un bonbon, pour la faire bouffer à une bête de race inconnue (à tout péter, je dirais une grenouille, mais je vous tiens au courant si jamais National Geographic diffuse un doc ciblé sur cette bête avide de confiseries). Oui, vous me direz que c’est très simple.

image

C’est atroce. Chaque niveau est un véritable casse-tête chinois. Au sens propre du terme. Vous en doutez ? Bougez pas, je vous ramène une vidéo du gameplay de Cut The Rope 2, où un gars s’amuse à finir le niveau 24 du jeu. Vous allez voir.